03 – Frein à main

A cyclo, stopper sa lourde monture sur le bas côté de la route, ou au beau milieu d’un village -pour courir précipitamment vers la première boulangerie, et acheter tout se qui se mange- suppose une certaine anticipation.

Car il faut bien stationner son véhicule, en toute sécurité, afin qu’il ne s’écroule pas sous son poids.  Souvent le vélo du Cyclo aime faire des salto de la fourche avant, le faisant à coup sûr, tomber à terre (par manque d’entraînement, j’en suis sûr…)

Bref, comment stopper net son biclou, comme si l’on lui avait envoyé le sortilège de la statue de pierre sans l’usage d’une béquille ? La béquille fonctionne, certes, mais elle est lourde et parfois pas adaptée au terrain dans lequel elle s’enfonce.

C’est très simple. Pour se faire, il vous faudra une bride de cale pieds. Celle en nylon ou mieux, en cuir pour les puristes. Sauf que dans ce cas, cela ne sera pas aux pieds qu’elle se serrera cette bride, mais à votre poignet de guidon, celle équipée de votre frein avant. Non, pas votre poignet à vous, sinon c’est vous qui allez vous transformer en statue de pierre pendant que votre équipier engloutira à lui seul, toutes les viennoiseries fraîchement sorties de la boulangerie !

Bref, encerclant le guidon avec cette bride, vous pourrez maintenir facilement la poignée de frein avant en position de freinage. Votre roue se trouvera alors bloquée, comme pétrifiée, ne répondant à aucun coup de bâton, un vrai bourricot ce vélo.

Mais je vous vois venir… vous allez me dire : votre vélo… il va pas tenir tout seul comme avec une béquille, il va se casser la margoulette !

Et oui… c’est vrai. C’est pourquoi, il aura fallu immanquablement anticiper cette action en sachant contre quoi reposer votre lourd vélo. Je vous arrête tout de suite, la fine baguette de noisetier ne fonctionne pas ! Il faut quelque chose de costaud ! Un poteau, un mur, un arbre, un château ou un parapet. Chacun pourra y mettre de son invention et en faire part à l’association des pétrifieurs de vélos en envoyant sa photo légendée* à cyclopithecus@gmail.com qui se chargera alors de communiquer ces dernières sur un espace spécialement dédié.

*Format numérique, avec prénom et description du support  (Arrêt de bus, toilette public, borne incendie…)

4 thoughts on “03 – Frein à main

  1. Bonjour les cyclopithecus. Quelles nouvelles ? J’espère que tout va bien ? Marine j’ai un scoop : j’ai entendu un petit-duc scops la semaine dernière à Chasse-Barbier..15 jours en avance par rapport aux années précédentes ! Je ne pense pas que vous allez en rencontrer dans le grand Nord ! Bonne route les aventuriers.

Leave a Reply to Hélène des Boidans Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *